Recherche de fuites

Recherche de fuites non destructive

Investigation permettant de déceler et caractériser de façon non destructive les éventuels défauts d’étanchéité sur réseaux hydrauliques ou structures tels que toitures, balcons, façades …

Recherche de fuite simple

  • Vue d’ensemble du logement
    • Appareils sanitaires
    • Appareils de chauffage production et diffusion
    • Nourrice de distribution
    • Lignes de distribution apparentes
    • Descentes d’eau pluvial apparentes
  • Arrosage limité au joint périphérique d’équipement sanitaire pour constatation directe sans attente d’un éventuel effet retard
  • Test par colorant type fluorescéine / bleu de méthylène / éosine … et appuis à la révélation par lampe UV
  • Contrôle humidité par mesure diélectrique dans la zone sinistrée
  • Enregistrement de pression avec une prise de cliché dans la limite d’un point de raccordement accessible et compteur ou vanne d’arrêt à proximité directe.
  • Nota : La conclusion d’une éventuelle baisse de pression constatée ne sera pas une confirmation d’une fuite du réseau dans le cas d’un consommateur non étanche et nécessitera une recherche de fuite pleine et entière
  • Prise d’un cliché des zones sinistrés
  • Établissement d’un rapport factuel et illustré

Recherche instrumentée

  • Contrôle perte de pression sur alimentation ou distribution AEP (adduction eau potable) par manomètre digital à enregistrement
  • Inspection télévisée (ITV) par passage direct caméra vidéo Ø 13/14 longueur 15 mètres et/ou 23 à 29 longueur 25 mètres, par défaut sans création d’orifice
  • Passage endoscope vidéo de faible diamètre sans création d’orifice
  • Contrôle par examen électro-acoustique à l’aide de matériel dédié
  • Contrôle par caméra thermographique infrarouge
  • Test par colorant type fluorescéine / bleu de méthylène / éosine … et appuis à la révélation par lampe UV
  • Essai par projections d’eau pour vérification d’étanchéité, défaillance joint, fissure…
  • Arrosage extérieur pour constatation, hors pietonnage sur toiture
  • Contrôle humidité par mesure diélectrique
  • Mesure de températures de surface ou de point de rosée par thermohygromètre infrarouge
  • Vérification d’étanchéité ou recherche de fuite extérieure sur AEP inférieure à 30 ml par injection de gaz traceur (détection de la fuite dans une zone approximative de 2 mètres en fonction de la dispersion des volutes de gaz)
  • Recherche de fuite intérieure sur réseau d’alimentation par injection de gaz traceur (dans la limite de la connaissance approximative du cheminement du réseau)
  • Localisation zone de défaillance par sonde 512 Hz en fonction des possibilités d’insertion de sonde émettrice
  • Établissement d’un rapport factuel et illustré

Recherche de fuite par analyse physico chimique

  • Localisation point GPS pour rapprochement avec les cartes d’identification des nappes d’eau en sous-sol
  • Logistique vers le laboratoire
  • Analyse Physico-chimique, dureté, PH, conductivité, Redox, 0² dissous
  • Analyse chimique ; bilan ionique 6 cations /6 anions spécifiques
  • Analyse et rapport précisant l’origine probable de l’eau
    • Distribution
    • Décharge
    • Pluie
    • Souterraine
    • Chauffage
  • Établissement d’un rapport factuel et illustré permettant d’avoir des premières orientations sur l’origine de la provenance de l’humidité

Recherche de fuite en toiture

  • Mobilisation technicien en recherche de fuite et couvreur pour intervention simultanément
  • Inspection visuelle
  • Point 0 d’humidité dans les zones sinistrées par mesure diélectrique
  • Accès couvreur sur la toiture et cheminement sur celle-ci pour projection d’eau sur les zones de doute
  • Constatation visuelle des chenaux
  • Contrôle de l’évolution d’humidité par rapport au point 0
  • Si nécessaire et possible ruissellement à partir de la toiture de colorant type fluorescéine / bleu de méthylène / éosine … et appuis à la révélation par lampe UV
  • Contrôle par caméra thermographique infrarouge des éventuels points remarquables
  • Mesure de températures de surface ou de point de rosée par thermohygromètre infrarouge
  • Établissement d’un rapport factuel et illustré

Recherche de fuite sur adduction d’eau

  • Approvisionnement gaz Nidron en quantité en fonction des volumesde ligne. Utilisation si recherche acoustique nom probante
  • Recherche de fuite acoustique
    • Fermeture organes de sectionnement côté distribution. En cas de doute sur leurs étanchéités, ouverture de ligne et mise en place obturateurs
    • Cheminement à l’aplomb du passage de la ligne avec cloche acoustique pour détection des éventuels échos de fuite
    • Si écho(s) révélé(s) marquage au sol de la (des) zone(s) de doute
  • Recherche de fuite gaz traceur si la recherche acoustique n’est pas probante
    • Coupure alimentions
    • Désolidarisation du circuit coté compteur principal et vanne d’arrêt, organes réputés démontables
    • Chasse à l’air afin de limiter les consommations de gaz Nidron
    • Complément de chasse au gaz si nécessaire
    • Raccordement ligne d’injection gaz à une extrémité et obturation de l’extrémité opposée
    • Mise en pression
    • Attente pour constatation perte de pression éventuelle à partir du manomètre de contrôle
    • Si perte de pression, cheminement à l’aplomb du passage de la ligne avec cloche de captation moléculaire
    • Si absence de volute de gaz réalisations de perçage Ø 20 dans l’enrobé par le milieu de ligne et par ½ section successive jusqu’à obtention de la zone de fuite
    • Si volute(s) de gaz révélée(s) marquage au sol de la (des) zone(s) de doute
    • NOTA: Du fait de la géologie ou des ouvrages en surface la localisation peut être à +/-   2 mètres compte tenu de la dispersion des volutes de gaz
  • Dépose des équipements
  • Jonction de la ligne
  • Remise en eau
  • Établissement d’un rapport factuel et illustré

Recherche de fuite sur toit terrasse végétalisée

  • Mobilisation de 2 techniciens
  • Si la toiture n’est pas équipée de protection collective ni de ligne de vie, sécurisation de notre intervention par accrochage sur ouvrage en toiture avec utilisation longe et harnais
  • Mise en sécurité de nos techniciens, accrochage longue et port de harnais
  • Vérification visuelle de l’ouvrage notamment les parties visibles
  • Test par impulsion électrique
    • Mise à pied d’œuvre des équipements
    • Création d’un maillage électrique lesté sur la zone à contrôler avec contournement de l’ensemble des ouvrages et sorties en toiture
    • Obturation des évacuations pluviale
    • Nota : Nombre et diamètre à nous confirmer en amont
    • Mise en eau des surfaces à tester pour permettre la diffusion des champs électrique mis en œuvre
    • Nota : Robinet de puisage à proximité ou mise à disposition RIA
    • Attente mise en charge d’eau pour recouvrement complet
    • Mise sous tension
    • Cheminement par section symétrique avec les cannes de captation  guidée par le vu-mètre de champs électrique sur l’ensemble de la zone à tester
    • Constatation d’éventuels signaux
    • Marquage des éventuelles anomalies
  • Établissement d’un rapport factuel et illustré

Recherche de fuite sur toit terrasse revêtement bitumineux

  • Si la toiture n’est pas équipée de protection collective ni de ligne de vie, sécurisation de notre intervention par accrochage sur ouvrage en toiture avec utilisation longe et harnais
  • Contrôle humidité par mesure diélectrique
  • Si nécessaire, dépose/repose de quelques dalles, lame de terrasse dans la limite des possibilités de manutention et de stockage in-situ
  • Vidange du complexe d’étanchéité de la toiture par aspiration (si nécessaire)
  • Contrôle du complexe d’étanchéité bitumineux de la toiture terrasse par injection de fumée 60 m3 / heure dans le secteur étendu de la zone potentiellement sinistrante
  • Marquage des éventuelles anomalies
  • Si nécessaire
    • Mise à l’épreuve par aspersion d’eau
    • Nota: Nécessité d’un point d’eau à proximité
    • Prise de mesure d’humidité en intérieur dans la zone sinistrée pour point 0 avant mise en charge ou aspersion et contrôle à suivre pour vérification de l’évolution éventuelle de l’humidité. Il peut y avoir certains effets retard ne permettant pas une constatation d’évolution immédiate
    • Examen thermographique
    • Contrôle des descentes d’eau pluviale
      • Obturation du/des pieds de chute d’évacuation, mise en charge avec colorant si nécessaire et constatation
      • Inspection caméra des décentes EP
  • Obturation du ou des orifices d’injections par prestataire étancheur spécialisé
  • Établissement d’un rapport factuel et illustré

Recherche de défaillance de réseau de type mission Secheresse

  • Inspection visuelle
  • Contrôle perte de pression sur alimentation ou distribution adduction eau potable par manomètre digital à enregistrement
  • Inspection télévisée (ITV) par passage direct caméra vidéo Ø 13 et/ou 23 sans création d’orifice
  • Localisation zone de défaillance par sonde 512 Hz en fonction des possibilités d’insertion de sonde émettrice
  • Établissement d’un rapport factuel et illustré avec identification des lignes inspectées

Recherche de fuite sur réseau de chauffage

  • Planification technicien avec double compétence plomberie et recherche de fuite pour permettre la déconnexion des lignes entrée/sortie chaudière si nécessaire
  • Inspection visuelle
  • SI nécessaire en fonction des constatations notamment les pertes de pression chaudière et appoint d’eau, contrôle perte de pression par manomètre digital à enregistrement pour confirmer la fuite sur la ligne de chauffage
  • Mise en fonctionnement chaudière en sur-température pour permettre le rayonnement de ligne et contrôle par caméra thermographique infrarouge des éventuelles dispersions
  • Contrôle par examen électro-acoustique à l’aide de matériel dédié
  • Déconnexion chaudière, purge ligne de chauffage, raccordement injection de gaz traceur et mise en pression.
  • Recherche des éventuelles fuites par cloche de captation moléculaire.
  • Reconnections de la chaudière, mise en eau et purge de l’air résiduel
  • Établissement d’un rapport factuel et illustré

Recherche de fuite par arrosage

  • Mobilisation 1 ou 2 techniciens avec nacelle si nécessaire
  • Prise de mesure d’humidité par mesure diélectrique au niveau de la zone sinistrée pour point 0 avant mise en charge ou aspersion et contrôle à suivre pour vérification de l’évolution éventuelle de l’humidité. Il peut y avoir certains effets retard ne permettant pas une constatation d’évolution immédiate
  • Mise à l’épreuve par aspersion d’eau
  • Examen thermographique
  • Contrôle de l’évolution du taux d’humidité dans la zone sinistrée
  • Réalisation d’accès dans les doublages intérieurs si possible pour examen endoscopique et constations visuelle
  • Mesure de températures de surface ou de point de rosée par thermohygromètre infrarouge
  • Établissement d’un rapport factuel et illustré

Recherche de fuite piscine

  • Prise en compte en présence de l’utilisateur du fonctionnement de l’installation
  • Inspection visuelle
  • Constatation de positionnement des vannes et remise en position en fin de prestation
  • Fermeture de l’ensemble des réseaux avec les vannes de sectionnement existantes
  • Dépose des équipements de diffusions et d’évacuation
  • Mise en place d’obturateur sur refoulements, skimmers, prise balais et bonde de fond par cloche si nécessaire
  • Contrôle de dépression des canalisations avec bouchon à indicateur mobile Nota : Pour la bonde de fond, obturation par cloche mobile en extrémité de perche
  • A défaut de constatation de zone de défaillance, contrôle jonction des raccordements des accessoires de type cadre de skimmer, éclairage, refoulement…par dispersion ponctuelle d’un révélateur des courants d’eau
  • Si constatation d’une ligne défaillante, dépose obturatrice de la ligne en fuite pour inspection par camera concomitamment à une injection de révélateur de type fluorescéine pour constatation des mouvements et aspiration d’eau pour contrôle la zone de traversée entre ligne et bassin
  • Si aucune aspiration révélée par fluorescéine, mise ne place d’obturateur traversant pour injection de gaz traceur
  • Balayage au-dessus du secteur de cheminement de la ligne fuyarde avec cloche de captation moléculaire pour localisation de la zone de fuite dans un rayons de +/- 2 mètre en fonction de la dispersion des volutes de gaz)
  • Marquage au sol de l’aplomb de la zone de fuite (peinture/adhésif)
  • Dépose de l’ensemble des équipements mis en œuvre
  • Remise en position des vannes du circuit

Étanchéité bassin

  • Mise en place d’une sonde à dispersion électrique avec mise à la terre
  • Balayage de l’ensemble de la partie courante en fond de bassin et des parois pour localisation des points de rupture d’étanchéité à l’aide d’une légère charge électrique dans l’eau qui va chercher à créer une connexion avec le sol.
  • Immersion du technicien avec respiration autonome pour localisation plus précise de la zone de fuite à l’aide de dispersions ciblées d’un révélateur des courant d’eau

Bonde de fond

  • Immersion du technicien avec respiration autonome pour mise en place bouchon traversant et injection gaz
  • Contrôle jonction du raccordement avec le bassin par dispersion ponctuelle d’un révélateur des courants d’eau

Recherche d’infiltration par drone

  • Mobilisation pilote et opérateur charge utile
  • Pilote
    • Prépare le vecteur et ses périphériques
    • Assure les trajectoires
  • Opérateur charge utile
    • Prépare le plan d’inspection en amont
    • Guide le pilote dans l’avancement de l’inspection
    • Interface avec le donneur d’ordre en amont
    • Interface unique avec le pilote en phase de vol
    • Met en forme les livrables
  • Rédaction documents de prévention des risques,
  • Définition des vols attendues par rapport aux constatations visuelles souhaitées
  • Installation drone niveau 0
  • Déploiement du vecteur et de ses périphériques :
    • Mise sous tension de la Télécommande (RC)
    • Mise sous tension du vecteur,
    • Initialisation du système embarqué (centrale inertielle) mesure de la position dans l’espace
      • Gyroscopes
      • Accéléromètre
      • Télémétries
      • Charge utile…
    • Mise sous tension du retour vidéo,
    • Mise en œuvre téléinspection :
    • Guidé par un l’opérateur charge utile, le pilote manœuvre afin de respecter le maillage de visualisation convenue
    • Enregistrement
    • Retour vidéo vers les acteurs présents à suivre les premières visulalisation pour confirmation des attendues
    • Renouvellement de vols si necessaire
    • Enregistrement
    • Établissement d’un rapport factuel et illustré

Matériel de recherche de fuite équipant chacun de nos techniciens

  • Manomètre digital à enregistrement d’écart
  • Thermo hygromètre infrarouge
  • Indicateur d‘humidité diélectrique profondeur d’indication 3 cm
  • Localisation par sonde émettrice et récepteur radio
  • Récepteur Electroacoustique
  • Caméra infrarouge radiométrique avec système de renforcement d’image MSX Caméra vidéo Ø 13 à 14 mm longueur 15 ml
  • Camera vidéo Ø 23 à 29 mm longueur 25 ml
  • Endoscope petit diamètre
  • Fluorescéine
  • Lampe UV
  • Injection de gaz traceur et cloche de captation moléculaire
  • Injection de fumée 60 m3/h
voitures et fourgonettes aquaser

Obtenez une estimation

    Votre panier est vide.

    X